Navigation – Plan du site
Publications de 2003

Cabinet Recyconsult, 2003, « 1001 mots et abréviations de l’environnement et du développement durable », Lyon (31 bld des Brotteaux, 69 006 Lyon), 190 p., 15€.

Bruno Villalba

Texte intégral

1La présentation prend la forme d’un dictionnaire, où les mots sont expliqués par des définitions plus ou moins courtes, et les abréviations, détaillées. Le glossaire n’entend pas être exhaustif (comment l’être dans un tel domaine?), mais comme l’indique la préface (signée de Gérard Bertolini, économiste et anthropologue), il «se veut [sélectif]». On peut regretter que peu de pistes soient offertes pour comprendre la logique de cette sélection: or, toute entreprise de codification contient, en germe, une volonté de fixer la réalité. La description d’une situation environnementale participe à l’élaboration de la compréhension de cette situation. De même, on notera que l’étude des dispositifs liés à l’environnement ne donne pas lieu à de nombreuses entrées (par exemple: absence des notions de «concertation», «consultation», ou encore «participation»). On regrettera par ailleurs que les nombreux sigles ou acronymes, présentant une institution ou un organisme international, ne donnent pas lieu à un contact (notamment un site web, ou tout au moins une adresse). La logique commerciale peut sans doute expliquer cette lacune, mais le lecteur, soucieux d’élargir ses réseaux techniques, perdra du temps à reconstituer ce type d’information.

2Par contre, soulignons l’effort dans la présentation des principaux articles ou textes de lois reliés à certaines définitions (par exemple: «installations classées»). La force, et la réussite incontestable, de ce glossaire est d’offrir aux experts de l’environnement un panorama complet des questions techniques liées aux traitements des problèmes environnementaux. Le dictionnaire n’hésite pas à entrer dans les détails pratiques, afin de mieux appréhender la diversité des aspects liés à la gestion des boues, ou de l’eau… Il offre une vision large de l’ensemble des questions environnementales prisent en considération, indiquant les relations qui s’établissent entre ces domaines (de l’eau à la boue, en passant par les traitements…). A suivre les pages de ce glossaire, on réalise l’incroyable complexité technique ce ces enjeux environnementaux, mais aussi, à quel point, ils ont donné naissance à des spécialités, dont on peut ici apprécier la rigueur des connaissances.

3D’un point de vue plus théorique on peut s’interroger sur la démarche méthodologique d’un tel ouvrage; certes, personne ne contestera l’intérêt de pouvoir échanger sur une base commune. Mais, la richesse des notions comme celle de «développement durable» est indissociable du travail collaboratif nécessaire à l’élaboration d’un langage commun. Le principe de la gouvernance (absent du glossaire), au cœur même du développement durable, nécessite ce lent travail de médiation des connaissances, de confrontation des représentations, afin d’élaborer, ensemble, un contenu acceptable par tous les partenaires (voir par exemple la notion de «risque»). Ce travail de négociation-renégociation s’accompagne mal, parfois, d’un effort de codification des concepts-clés, au profit d’une meilleure gestion dans les dispositifs techniques. Cette dernière remarque ne concerne pas seulement une réflexion en terme d’approche socio-politique ; elle pose la question du rapport au savoir nécessaire dans le traitement des problèmes environnementaux et leur indispensable liaison avec les dimensions sociales et politiques. Gageons que la deuxième édition prendra davantage en compte une telle approche.

4Consulter les suites suivants : http://www.recy.net/​index_FR.php

5http://www.recyconsult.net/​

6[© Villalba - Revue Développement durable et territoires - 1er octobre 2003]

Haut de page

Table des illustrations

URL http://developpementdurable.revues.org/docannexe/image/1310/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 14k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bruno Villalba, « Cabinet Recyconsult, 2003, « 1001 mots et abréviations de l’environnement et du développement durable », Lyon (31 bld des Brotteaux, 69 006 Lyon), 190 p., 15€. », Développement durable et territoires [En ligne], Lectures (2002-2010), Publications de 2003, mis en ligne le 01 octobre 2003, consulté le 28 mai 2017. URL : http://developpementdurable.revues.org/1310

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Développement Durable et Territoires est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Association Développement durable et territoires
  • Logo Université Lille1
  • Logo Ceraps
  • Logo Clerse
  • Logo Tves
  • Logo Asrdlf
  • Logo Vertigo
  • Revues.org