Navigation – Plan du site

Texte intégral

1La revue Développement durable et territoire était associée le 25 novembre 2010, à Lille, à la journée interdisciplinaire sur le développement durable intitulée « La biodiversité : controverses, projets et actions ». Cette journée était co-organisée par le réseau « Développement durable et territoires fragiles», et le Projet émergent « Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité » avec le soutien de la Maison Européenne des Sciences de l'Homme et de la Société (MESHS). Magalie Franchomme (TVES, Univ. Lille1), Antoine Goxe (CERDD), Christelle Hinnewinkel (TVES, Univ. Lille1), Guillaume Schmitt (TVES, Univ. Valenciennes et Hainaut-Cambrésis) et Bertrand Zuindeau (CLERSE, Univ. Lille 1), tous membres du réseau DD&TF, ont réuni un panel d’experts permettant une confrontation théorique et empirique sur les enjeux de la biodiversité. Jacques Lepart (CNRS, CEFE – Centre d’Écologie Fonctionnelle et Évolutive) s’est interrogé sur la capacité d’« Arrêter la perte de biodiversité en région méditerranéenne française : un objectif irréaliste ? » Valérie Boisvert (IRD, UR Dynamiques socio-environnementales et gouvernance des ressources) a proposé une réflexion autour de « Conflits et controverses autour de la biodiversité : le cas du Protocole international sur l'accès et le partage des avantages ». « La science à l'épreuve du social dans la construction du réseau natura 2000 en France » a permis à Agnès Fortier (INRA, Mona – Unité de recherches sur les paysanneries, territoires, environnement, marchés et politiques publiques) de questionner la figure de l’expert. L’intervention de Marie Bonnin (IRD, UMR LEMAR) a permis d’examiner les liens entre « Connectivités et droit de l'environnement ». De son côté Laure Cormier (Institut National d'Horticulture et de Paysage) a présenté les enjeux des « Trames vertes : de la notion à sa planification territoriale, quelles réalités ? ». Enfin, Florent Lamiot et Marion Veyrières (Région Nord-Pas de Calais, direction de l’environnement) ont présenté les relations entre « Recherche et biodiversité : l’action du Conseil Régional Nord-Pas-deCalais ». Plus de 90 personnes ont assisté à cette journée, permettant de brasser de nombreuses disciplines scientifiques et de faire se rencontrer des acteurs institutionnels, des chercheurs et des étudiants.

2La prochaine journée d’étude est programmée pour le mois de mai 2011 et sera consacrée à la problématique de la « vulnérabilité et de la résilience ». En attendant, vous pouvez toujours vous reporter au numéro précédent dans lequel a été publié un article sur ce thème dans la rubrique « Varia ».

3La revue présente dans ce numéro un dossier intitulé « Lectures hétérodoxes du développement durable ». Coordonné par trois économistes, Bertrand Zuindeau, Muriel Maillefert et Sandrine Rousseau, il se propose d’interroger le diptyque « durabilité faible/durabilité forte », qui contribue à structurer, en partie, le débat sur les modalités d’appropriation du développement durable, par les acteurs, mais aussi les scientifiques. Pour l’essentiel, les contributions académiques sur le développement durable peuvent être lues à l’aide de cette grille d’interprétation : un spectre des conceptions se déploie alors, allant de la plus faible à la plus forte. La théorie néoclassique de la croissance durable est ainsi la plus faible ; un peu plus forte est la conception de l’École de Londres ; plus forte encore, l’économie écologique ; pour parvenir aux marches de l’écologie profonde. Il s’est ainsi créé une certaine « orthodoxie » de la littérature théorique sur le développement durable. Dans leur introduction, les coordinateurs présentent les termes de cette division, qui est de plus en plus mise en question compte tenu de la notoriété et des usages différenciés du développement durable. Ils ont voulu faire le choix de l’hétérodoxie en mettant en relief des apports quelque peu atypiques, qui passent par la mise au second plan du couple « durabilité faible/durabilité forte » ou par le développement d’une réflexion qui s’inspirerait ou même se déduirait directement d’une approche critique du mainstream néoclassique, ou bien encore certaines approches philosophiques qui disposent de fondements opposés à ceux du courant standard.

4La rubrique « Varia », quant à elle, compte deux articles. Le premier, intitulé « Économiste et développement durable : de la professionnalité aux métiers », signé de Catherine Figuière et Michel Rocca, traite des métiers du développement durable et de l’évolution que cela implique pour les économistes à travers l’exemple d’une formation universitaire mise en place à Grenoble. Le second, « Contribution méthodologique pour la connaissance du rôle des acteurs locaux dans la réalisation d’un projet de territoire : le cas du projet de la réserve naturelle de Réghaia dans la zone côtière Est de l’Algérois », de Mohamed Larid, nous emmène par delà la Méditerranée, dans la région algéroise, et s’interroge sur le rôle des acteurs locaux dans la gestion d’une ressource naturelle. Quatre notes de lecture viennent utilement compléter ce numéro.

5Le comité de rédaction se joint à moi pour vous remercier de votre intérêt pour notre revue et pour vous souhaiter une bonne lecture.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Frédéric Chavy, « Éditorial », Développement durable et territoires [En ligne], Vol. 1, n° 3 | Décembre 2010, mis en ligne le 07 décembre 2010, consulté le 28 mars 2017. URL : http://developpementdurable.revues.org/8486

Haut de page

Auteur

Frédéric Chavy

Secrétaire de rédaction

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Développement Durable et Territoires est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Association Développement durable et territoires
  • Logo Université Lille1
  • Logo Ceraps
  • Logo Clerse
  • Logo Tves
  • Logo Asrdlf
  • Logo Vertigo
  • Revues.org