Navigation – Plan du site
Publications de 2003

Dominique Bourg et Suren Erkman (eds), 2003, Perspectives on Industrial Ecology, Greenleaf Publishing, Sheffield, 384 pages ISBN 1874719462

Sabine Pannekoucke

Texte intégral

1Cet ouvrage développe une approche à la fois théorique et empirique et se propose de décrire les premiers impacts, succès, réponses et perspectives de l’écologie industrielle, d’identifier les défis importants et les opportunités qu’elle propose à travers de petits cas illustratifs et commentaires reflétant les contributions et les expériences des praticiens. L’ouvrage s’articule alors en trois parties :

  • Partie 1 : concepts et idées ( - Concepts and Ideas - )

  • Partie 2 : la mise en pratique des idées ( - Ideas in action - )

  • Partie 3 : les défis futurs ( - Future Challenges - )

Partie 1 : Concepts and ideas

2Cette première partie permet de se familiariser avec les méthodes, les outils (de l’analyse des flux de matières à l’analyse du cycle de vie) et les questions relatives au métabolisme industriel qui constituent la base de l’écologie industrielle. Cette section permet alors de comprendre les origines et le développement du métabolisme industriel, d’appréhender le rôle de la technologie, et enfin de se pencher sur l’approche éthique, politique et métaphysique de l’écologie industrielle. Par exemple, Stefan Bringezu, « Industrial Ecology and material flow analysis. Basic concepts, policy relevance and some case studies » (pp. 20-34), nous propose une présentation des méthodes, des outils et des questions mises en évidence par le métabolisme industriel tandis que Arnulf Grübler, « Technology, global change and industrial ecology » (pp. 46-57), s’intéresse au rôle de la technologie et de son utilisation dans le métabolisme industriel.

Partie 2 : Ideas in action

3Pour ceux qui désirent avoir une approche plus empirique, cette seconde partie permet d’appréhender le programme de l’écologie industrielle à la lumière d’un large nombre de systèmes industriels et cherche à élucider les premières traces de réponses et d’expériences conduites en la matière. Cette partie se découpe suivant deux approches différentes. En effet, dans un premier temps une présentation d’approches transversales est réalisée avec notamment la question du traitement des déchets pour la production et la vie sociale, la question d’un possible recyclage des micro-particules qui représentent une part importante des résidus de la majorité des producteurs, la question du concept d’écodesign, ou encore les exemples de la symbiose de Kalundborg et de Caroline du Nord. On peut ici citer les contributions de Thierry Kazazian, « The ecodesign process » (pp. 83-90), qui souligne les avantages de l’écodesign pour les entreprises et croise le concept avec celui de l’écologie industrielle, ou de Jean-François Vallès, « Eco-industrial sites and networks » (pp. 91-94) qui revient sur l’exemple de la symbiose de Kalundborg. Ensuite, un deuxième groupe de textes présente des analyses de secteurs industriels particuliers comme l’industrie chimique, la métallurgie, l’électricité, etc., qui permettent de comprendre les problèmes et solutions rencontrés par ces différents secteurs industriels lors de la mise en place de l’écologie industrielle. Paul Baudry et Pierre Ansart, « Electric power consumption and sustainable consumption » (pp. 143-152) appliquent les principes de l’écologie industrielle au cas des technologies électriques. Bernard Tramier quant à lui, « Industrial Ecology and the oil industry » (pp. 163-166) analyse les progrès réalisés dans le sens de l’environnement dans le domaine du forage, de l’extraction du raffinage et de l’utilisation du pétrole.

Partie 3 : Future Challenges

4La dernière partie de cet ouvrage permet de mettre en lumière les enjeux de l’écologie industrielle notamment en ce qui concerne les conditions politiques nécessaires à son développement, la question des transports, des technologies propres ou encore la nécessité de développer une approche transdisciplinaire en vue d’élaborer les principes et les méthodes de l’écologie industrielle. Thomas E. Graedel et Michael Jensen, « Urban transportation and industrial ecology » (pp. 283-290) s’interrogent sur la question des transports, tandis que Gilles Billen, « From ecology of natural systems to industrial ecology. The need for an extension of the scope of ecology » (pp. 324-337), propose d’intégrer l’écologie industrielle (et plus spécialement le concept de métabolisme industriel) dans l’écologie générale.

5Cet ouvrage a le mérite d’apporter un point de vue très large sur l’écologie industrielle. En effet, le concept est ici analysé sous des angles très différents et de petits cas illustratifs ainsi que des commentaires reflètent la contribution et les expériences des praticiens. Mêlant à la fois théorie et pratique les contributions sont parfois très techniques. Cependant l’intérêt des contributions est évident. Il est donc conseillé (à tous ceux qui souhaitent élargir leur point de vue sur l’écologie industrielle et ne pas se contenter d’une simple définition qui n’est pas toujours évidente) de s’intéresser à cet ouvrage très riche et clair de par sa structure.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://developpementdurable.revues.org/docannexe/image/961/img-1.png
Fichier image/png, 3,1k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sabine Pannekoucke, « Dominique Bourg et Suren Erkman (eds), 2003, Perspectives on Industrial Ecology, Greenleaf Publishing, Sheffield, 384 pages ISBN 1874719462 », Développement durable et territoires [En ligne], Lectures (2002-2010), Publications de 2003, mis en ligne le 20 avril 2005, consulté le 24 octobre 2017. URL : http://developpementdurable.revues.org/961

Haut de page

Auteur

Sabine Pannekoucke

Sabine Pannekoucke est actuellement en deuxième année de thèse de doctorat en économie à l’Université du Littoral Côte d’Opale, Dunkerque, Laboratoire IMN (Institut des Mers du Nord).

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Développement Durable et Territoires est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo CNRS – Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo Association Développement durable et territoires
  • Logo Université Lille1
  • Logo Ceraps
  • Logo Clerse
  • Logo Tves
  • Logo Asrdlf
  • Logo Vertigo
  • Revues.org